Aider les entrepreneurs spirituels à impacter le monde

Mon défi fou: tester 33 des meilleures méthodes pour lâcher prise en 33 semaines, et publier ici un résumé par semaine

Voilà, ça y est, c’est officiel, je ne peux plus reculer 😎.

Vous avez bien lu, j’ai décidé de tester pour vous chaque semaine, une des meilleures pratiques du monde pour enfin lâcher prise…et croyez-moi, je pars de très très loin 😱

1. Pourquoi ce défi?

Issu d’une formation d’ingénieur et scientifique dans l’âme, j’ai passé ma vie à essayer de comprendre ce qui m’entourait et de me l’expliquer (et avec des chiffres s’il vous plaît).

D’une personnalité rationnelle, j’ai longtemps vécu dans ma tête, avec mes monologues intérieurs pour analyser telle attitude ou tel comportement, comprendre telle interaction.

Je vous laisse imaginer mes premières rencontres féminines…un vrai fiasco 😅

J’aurais pu creuser et me dire qu’un changement en profondeur était nécessaire mais que nenni, le mental est trop fort pour ça, il trouve lui-même la solution, qui malheureusement est basée sur ce qu’il connaît: le rationnel et l’analytique.

Il a trouvé tout seul comme un grand une parade pour continuer avec mes automatismes tout en devenant attirant pour les autres: porter un masque interchangeable, ou plus exactement devenir un caméléon social.

Masque social

J’utilisais toute la puissance de mon cerveau analytique pour décrypter les interactions, comprendre les dynamiques sociales et je m’adaptais en temps réel, on peut appeler ça de la calibration sociale.

Cela m’a permis d’avoir une multitude d’aventures, de vivre 2 longues relations amoureuses et d’augmenter très rapidement sur le plan professionnel.

Oui mais voilà, quand on se ment à soi-même, il y a toujours un moment où ça vous revient en pleine face, et croyez-moi le retour a été assez violent.


En 2015, j’ai commencé à déclencher des douleurs neuropathiques périphériques.

Alors oui vous me direz, cela n’a peut-être rien à avoir et jusque-là je pourrais être d’accord avec vous mais laissez moi vous raconter la suite….

Après avoir fait 4 IRM et vu 3 neurologues, l’un d’eux exerçant dans un des hôpitaux les plus prestigieux de Paris, le diagnostic était sans appel: la douleur était là mais personne ne savait d’où elle venait.

Je ressentais tous les jours des décharges électriques dans les pieds et les mains (3 à 4 par minute) et je ne savais pas comment arrêter ça, peut-être que cela durerait toute ma vie.

Pour un maniaque du contrôle comme moi, rien que d’y penser me rendait dingue.

Cela a d’ailleurs fortement entaché ma relation de l’époque (trop préoccupé, je n’avais plus de libido 🤫).

Et puis un jour, le miracle est arrivé, je vais voir un ostéopathe sur les conseils d’une amie versée dans le yoga et la méditation depuis 20 ans.

Déjà lorsque j’arrive, je ne sais pas expliquer pourquoi mais je me sens super bien dans ce cabinet, malgré une attente un peu longue, qui m’aurait rendu fou en temps normal.

Arrive enfin mon tour et l’explication de mes problèmes.

(Ce qui va suivre contient des scènes de violence et n’est pas pour les âmes sensibles 🤭)

Il se  positionne au-dessus de moi après m’avoir écouté et me dit, très à l’aise, avant de commencer: « vous pouvez crier, il n’y a personne à côté »

Petite anxiété qui commence à monter mais l’information de douleur a été plus rapide que la panique 😂

Homme cri douleur

Je ne savais pas qu’on pouvait physiquement enfoncer son coude aussi profondément dans un être humain sans provoquer une fracture ou une explosion d’organes 😭

Bref, quelques (nombreux) cris et douleurs plus tard, je l’entends me dire: « c’est bon, j’ai terminé, j’ai rééquilibré vos flux d’énergie »

Dans ma tête: « Vos quoi ? » 

Mon mental revient instantanément à la charge et me dit qu’il y a forcément une explication scientifique.

Il me dit que je peux rester allongé quelques minutes et me relever tranquillement, ce que je fais.

Mais là, aussi incroyable que cela puisse paraître, je commence à bouger de sa table et je ne sens plus rien, plus aucune décharge 😳

Devant ma stupéfaction, il me dit avec gentillesse: « vous savez votre problème, il n’est pas physique.

J’ai rencontré déjà 4 personnes comme vous au cours de ma carrière, elles étaient plus vieilles que vous par contre…

(et là un long silence…) 

mais elles sont toutes décédées. »

Moi: « Pardon? »

« Vous ne vous accordez aucune pause dans votre emploi du temps, vous courez sans arrêt au niveau professionnel, personnel et même dans vos passions 

(à l’époque, je travaillais énormément, je jouais beaucoup au poker pour devenir semi-pro et j’étais en quasi-burnout, le tout avec une relation qui s’étiolait à cause de ma préoccupation médicale…).

Si vous continuez comme ça, avec ce rythme, non seulement cela reviendra mais cela pourrait être encore plus grave.

Vous avez de la chance de venir me voir aussi jeune, votre corps est en train de vous prévenir, il est temps de changer votre rythme de vie. »

Dans ma tête évidemment, c’était oui oui c’est bien, ça va mieux maintenant, je fonce à ma partie de poker du soir.

Bon, je vous laisse deviner la suite…deux semaines plus tard, c’est revenu et je me retrouve dans le même cabinet.

Il me reçoit avec un sourire:

« C’est revenu hein ? »

Ostéopathe sourire

Je réponds doucement « oui » avec un air dépité.

« Alors, est-ce que vous allez enfin écouter? »

Et là ça a été comme un électrochoc pour moi.

Ce mot si simple « écouter », je ne l’avais tout simplement jamais appliqué.

Tout ce que je faisais, c’était réfléchir, comprendre et expliquer mais prendre du temps pour écouter mon ressenti….jamais.

J’ai alors décidé de tout changer du jour au lendemain, j’ai signé une rupture conventionnelle quelques mois plus tard pour me lancer dans mon premier projet entrepreneurial sur l’alimentation bio et éco-responsable.

Cette aventure m’a permis durant 4 ans d’en apprendre plus sur moi qu’en 30 ans.

J’ai énormément travaillé, rencontré des personnes extraordinaires, fait face à des situations extrêmement stressantes mais en apprenant jour après jour à m’écouter et à avancer en accord avec mes besoins.

Alors j’en vois déjà d’ici me dire: « mais en fait, après tout ça, tu sais déjà lâcher prise toi »

Eh bien, pour être honnête, j’aimerais tellement pouvoir vous dire oui, mais la vérité c’est que j’ai certes appris à gérer mes peurs, mes anxiétés, à créer une structure parti de rien, à communiquer différemment, à manager MAIS je suis toujours dans le mental, j’ai toujours des dialogues intérieurs incessants et je suis incapable de rester sans penser plus de 10 secondes 😮‍💨

Aujourd’hui, je suis dans une phase de ma vie où je recherche la paix intérieure et la sérénité.

Lâcher prise

Et ça, ça ne s’acquiert qu’avec la maîtrise du mental.

Après de longues recherches, j’ai vu que de nombreuses pratiques ancestrales et plus modernes existaient et avaient fait leurs preuves.

Et c’est à ce moment-là que je me suis dit: « plutôt que de faire ça tout seul dans ton coin, il y a sûrement plein d’autres personnes dans ton cas, mais qui n’osent pas essayer ou qui n’ont pas le temps de se renseigner, pourquoi ne pas leur partager tes défis et retours d’expérience ? »

Et voilà, vous savez tout, c’est comme ça qu’est né mon défi fou des 33 semaines 😇.

Pour le titre « Humain Éveillé », j’expliquerai dans un autre article comment ce titre m’est venu instantanément et pourquoi il ne pouvait pas être plus en accord avec ce que je vais vous partager ici toutes les semaines. 

2. Comment je compte m’y prendre ?  

1. Je vais faire une sélection des différentes méthodes et pratiques existantes en ne gardant que celles réalisables facilement

(on oublie tout de suite les « restez pendant 2 heures sur un pied en équilibre sur une poutre en bois avec un sceau d’eau dans chaque main »)

2. Les pratiques pourront être dans des domaines très variés: spiritualité, relaxation, art martial, respiration, art, …

Tout ce qui permet de lâcher prise et d’être plus à l’écoute de soi et des ses ressentis.

3. En essayer une par semaine pendant 33 semaines

4. Vous en faire un résumé en postant une photo de moi en train d’essayer

Mon projet démarre officiellement le 16 Avril. Rendez-vous le 21 ou 22 pour la review de la 1e pratique testée 🚀

En attendant si vous souhaitez prendre votre shoot quotidien de dopamine, je réalise des petites vidéos d'une minute sur le lâcher prise et la motivation 🚀: Mon Challenge Vidéo

Si vous avez aimé ce contenu, vous êtes libre de le partager ! :)

14 réflexions au sujet de “Mon défi fou: tester 33 des meilleures méthodes pour lâcher prise en 33 semaines, et publier ici un résumé par semaine”

  1. Merci beaucoup Jeff pour ce partage intime, dans lequel je me reconnais sur certains points (limite du burn out, masques socials…). J’essaie aussi trop souvent de « maitriser » mon mental… Et pourtant je me rends bien compte que ce « je » qui veux « maîtriser » correspond à mon mental… Mon mental qui veut maîtriser mon mental, un serpent qui se mord la queue en somme. Quand j’en prends conscience j’essaie l’observation, l’acceptation de ce qui est et ce que cela génère en moi. Je ne sais pas si pour certaines personnes c’est un déclic qui à permis d’être dans le lâcher prise, mais pour moi c’est clairement un travail de prise de conscience au quotidien et c’est pour ça que j’ai hâte de suivre ton défi pour continuer sur le chemin de l’éveil, de la conscience, de l’acceptation sans jugements (ce qui ne veut pas dire résignation). Encore un grand merci pour ce que tu nous apportes et à bientôt.

    Répondre
    • Merci pour ton retour. En effet, maîtriser son mental est un long travail et je suis loin d’être arrivé au bout mais on avance pas à pas 😉. Tu as tout à fait raison, la prise de conscience est importante. À ce sujet, connais-tu la méthode RAIN ?

      Répondre
      • Non je ne connaissais pas cette méthode même si j’utilise effectivement les approches décrites, en tout cas cela me passionne déjà! Je pense que je vais en apprendre beaucoup en suivant les 33 approches du lâcher prise.

        Répondre
  2. Beau challenge ! On comprend en effet l’enjeu quand on lit votre récit. Hâte de voir ce que cela donne. Prévoyez vous des retours en vidéo parmi ces 33 méthodes ?

    Répondre
    • Bonjour Nico06. Oui, j’aimerais faire des vidéos également avec des scènes prises sur le vif pendant ma pratique et des explications à la clé, mais ça sera pour un peu plus tard 😉

      Répondre
  3. Je suis super touché par ton poste, tu dévoiles un peu d’intimité et ce qui me touche est un peu de jalousie puisque certaines phrases me parlent, j’ai constamment mil pensé en même temps, j’ai déjà connu le Burnout puis les maladies ne parlons pas, le parcours médical je connais, dons je serai ravie de suivre tes aventures pour découvrir ces techniques ensuite pouvoir enfin lâcher prise. Je travaille sur ça, mais s’entourer des bonnes personnes compte aussi.
    Merci pour cette belle idée.

    Répondre
    • Merci Véronica pour ce retour. Ça fait plaisir de voir que mon post a résonné en toi 😉. J’ai hâte de pouvoir te partager ces méthodes que je vais prendre grand plaisir à découvrir.

      Répondre
  4. Wouawww, je suis émerveillée par ce chalenge, et pressée de voir laquelle ou lesquelles je mettrai en place.
    Car il est vrai que le lâcher prise est l’affaire de tous. On devrait tous pouvoir être en capacité de le faire aussi souvent que possible.
    Très courageux aussi d’expliquer son parcours, nous faisant part de moments délicats souvent passés sous silence.

    Répondre
    • Merci beaucoup Veronica. Très content que cet article ait pu susciter une envie de suivre le défi et tester ces techniques.
      À bientôt pour la 1e technique 😉

      Répondre
  5. Super ton challenge ! Et bravo pour ton récit qui m’a captivée (je suis kiné ostéopathe et c’est très riche de lire ton analyse de patient). Ce que ton ostéo a pratiqué est sans doute une technique neurodynamique, pour le coup c’est très cartésien (faire coulisser le nerf, le masser, l étirer a minima…) et je trouve ça redoutablement efficace. C est une technique de « rebouteux » enseignée depuis peu en France (moins de 20 ans je dirais). Au plaisir de suivre ton challenge.

    Répondre

Laisser un commentaire