Entrepreneurs, je vous mets au défi...
Donnez-moi 3 mois et nous révélerons votre potentiel !

Entrepreneurs: gare à vos horaires de travail, il en va de votre santé 😱

⏳ Temps de lecture: 3 min

Épinglez cet article sur Pinterest pour le consulter dans le futur !

La souffrance au travail n'est pas une obligation pour la réussite. L'essentiel est de mettre du coeur dans ce que l'on fait: entrepreneuriat

Le sacrifice comme indicateur de réussite, une nouvelle mode?

Plus je parcoure les posts et vidéos sur l'entrepreneuriat/motivation et plus j'ai l'impression que la nouvelle tendance du développement personnel consiste à expliquer qu’il est normal de sacrifier sa vie personnelle et de travailler 12h/jour pendant des années pour atteindre cet objectif que seul 1% de la population semble concrétiser 🚀

Pour autant, est-ce la vérité ? 

Est-on bien certain que de planter dans son esprit l’idée que mettre sa vie personnelle entre parenthèses (oui, travailler 12h/jour revient à ça) est sain et normal, soit raisonnable ? 🤔

Productivité ou dépendance au travail?

En effet, la limite entre productivité et dépendance au travail est fine et peut mener directement au burn-out si on n’y prend pas garde 😬

Surtout dans l’entrepreneuriat où les horaires classiques ne s’appliquent pas et où il n’existe donc pas de garde-fou pour limiter les éventuels débordements.

C’est en s’intéressant de plus près à ce sujet que le Dr Cécilie Schou Andreassen a développé l’échelle de Bergen 🪜

Son étude a été menée sur plus de 12000 employés, répartis dans 25 entreprises différentes.

Les résultats ont permis de mettre au point un système qui mesure son degré de dépendance au travail à travers 7 affirmations à noter entre 1 et 5, et ainsi prévenir un éventuel burn-out.

Si vous souhaitez faire le test 😉:

Pour chacune des questions suivantes, vous indiquez une fréquence:
1 : Jamais
2 : Rarement
3 : Parfois
4 : Souvent
5 : Toujours

  1. Vous réfléchissez à la manière dont vous pourriez libérer plus de temps pour travailler
  2. Vous passez beaucoup plus de temps à travailler que prévu initialement
  3. Vous travaillez afin de réduire des sentiments de culpabilité, d'anxiété, d'impuissance ou de dépression
  4. Des personnes vous ont suggéré de travailler moins sans que vous les écoutiez
  5. Vous devenez stressé(e) si vous ne pouvez pas travailler
  6. Vous dépriorisez les hobbies, les loisirs, ou l'exercice à cause de votre travail
  7. Vous travaillez tellement que cela a nuit à votre santé.

Un notation de 4 ou 5 à 4 items ou plus indique une dépendance au travail.

Femme addict au travail

Ces résultats sont à prendre au sérieux car une dépendance au travail non traitée peut donner lieu à des insomnies, des problèmes de santé, un burnout, et des conflits entre vie professionnelle et vie personnelle.

Et toi, t’es plutôt équilibré dans ton travail ou carrément addict ? 😬

N’hésitez pas à nous partager vos expériences en commentaires, on croit toujours être seul jusqu'à ce qu'on en parle ✌️


PS: Si vous avez le courage de vous lancer mais que:

  1. Vous vous sentez isolés, perdus
  2. Que vous êtes coincés entre procrastination et culpabilité
  3. Que vous avez peur de certains aspects et que vous vous posez des questions...

Pas d'inquiétudes, c'est normal...

Je suis passé par là lors de ma reconversion professionnelle et je peux vous dire que cela n'a pas été facile tous les jours.

J'étais au plus mal des dizaines et des dizaines de fois, à me comparer à d'autres qui réussissaient, à me demander ce qu'ils avaient que je n'avais pas...

Je vous en dévoilerai un peu plus dans mes prochaines vidéos sur mon histoire personnelle et les galères (il n'y a pas d'autres mots) que j'ai dû surmonter et auxquels je n'étais absolument pas préparé 😩

Homme en souffrance entrepreneur

Aujourd'hui, je veux permettre aux entrepreneurs qui mettent tout leur coeur et leur énergie dans leur projet d'atteindre le succès et vivre une vie alignée avec leurs valeurs.

Je ne sais pas si cela vous fait pareil mais moi, quand une entreprise qui apporte de la valeur au monde ferme, j'ai mal au coeur, je suis triste car je me dis que quelqu'un y a mis tout son coeur pour créer à partir de rien et que sa création part en fumée.

Je me dis que peut-être s'il avait été soutenu par les bonnes personnes, les choses auraient pu se passer autrement

Alors plutôt que de continuer les mêmes actions qui engendreront les mêmes résultats...

Si vous faisiez les choses autrement ?

Si votre potentiel était juste bloqué, paralysé par vos verrous psychologiques ?

Si ces mêmes croyances vous empêchaient de voir d'autres opportunités bien plus prometteuses? 🧐

Si vous osiez juste être vous ?

Femme heureuse au travail

J'accompagne les entrepreneurs qui ont un esprit libre à se dépasser et à sortir de leur cocon pour oser partager leur talent avec le monde.

Si vous vous retrouvez dans toutes ces lignes et que vous êtes prêt à changer, alors je vous propose de faire un bilan gratuit de 15 minutes où nous allons ensemble:

- clarifier vos objectifs et l'alignement avec vos valeurs
- identifier les points bloquants

Cliquez ici pour réserver votre créneau : Votre Bilan gratuit personnalisé

(je précise que c'est bien moi qui réalise votre bilan et non d'autres collaborateurs 😉)

Je vous dis à très vite de l'autre côté ✌️

Si vous avez aimé ce contenu, vous êtes libre de le partager ! :)

11 réflexions au sujet de “Entrepreneurs: gare à vos horaires de travail, il en va de votre santé 😱”

  1. Cet article me parle beaucoup… Je ne procrastine jamais, j’ai plutôt du mal à m’arrêter! Je trouve normal aussi d’avoir des périodes où on s’investit énormément pour des projets professionnels et des périodes où on est plus tourné vers la vie perso. L’échelle de Bergen est un excellent garde fou.

    Répondre
    • Bravo déjà pour le fait de ne jamais procrastiner, c’est assez rare! Tout à fait, lorsqu’il s’agit d’une courte période, c’est même positif de se donner à fond (sentiment d’accomplissement, hausse de la productivité,…). Le problème apparaît quand le temporaire devient permanent 😉

      Répondre
  2. Le trop est l ennui du bien. Etant moi meme d un naturel passionné, je ne connais pas la procrastination mais ai besoin de me poser des limites pour ne pas tomber dans le trop.
    Merci a toi pour cet article !

    Répondre
    • Merci Jouvenon! Je suis pareil, passionné dans tout ce que je fais, c’est pour ça qu’il est important d’avoir des garde-fous 💪

      Répondre
  3. Merci pour cet article très intéressant.
    Je ne connaissais pas l’échelle de Bergen. Ouf ! Je ne suis pas dépendante au travail.

    Toutefois, je trouve que lorsqu’on se lance en tant qu’entrepreneur, la période de démarrage est la plus difficile, notamment le fait de s’investir énormément et ne pas voir immédiatement les résultats de ses efforts. Il faut savoir rester motivé, persévérer, voire redoubler d’efforts sans y perdre sa santé.

    La semaine du 20 au 24 juin, c’est la Semaine de la Qualité de Vie au Travail (QVT).
    Toutes les entreprises soucieuses du bien-être au travail de leurs salariés peuvent y participer.
    Alors c’est moins intuitif quand on est entrepreneur solo, mais c’est l’occasion de s’en inspirer pour penser, ne serait-ce qu’une semaine par an, à replacer notre bien-être au coeur de notre activité professionnelle, à reprendre notre santé en main et à rééquilibrer la balance vie pro – vie perso.

    Répondre
    • Bonjour Mélanie! Je suis d’accord avec toi, il est nécessaire au démarrage de mettre les bouchées doubles, mais il ne s’agit normalement que d’une situation temporaire. L’idée est de prêter attention à notre relation au travail. Est-elle saine ou toxique ? L’échelle de Bergen est une aide à ce niveau. La semaine de qualité de vie au travail semble prometteuse également, si tant est que les entreprises décident de l’appliquer 😉

      Répondre
    • Bonjour Cherazade! Oui, c’est malheureusement le quotidien de nombreuses personnes et d’autant plus lorsqu’elles sont à leur compte. Mais ce n’est pas une fatalité, il existe des solutions 😉

      Répondre
    • Oui, au début, c’est toujours plus chargé et il est nécessaire de mettre des coups d’accélérateur. J’ai lu Miracle Morning et les concepts et rituels matinaux sont intéressants. Dans le même style, mais que j’ai trouvé plus poussé, il y a « Le moine qui vendit sa Ferrari » de Robin Sharma

      Répondre

Laisser un commentaire